Dans ma tête

La montagne.

Bichette reprend du service ! Avec un billet un peu brouillon. A l’image de mes réflexions ces derniers mois.
Une fin d’année bien chargée…  Des mots, des peurs, des envies, des milliers de questions, des réflexions plein la tête. Mais plein la tête. C’est l’ébullition totale. Il a fallu du temps. Il en faut encore. Voir la montagne. Se préparer à la grimper.

Trop étouffées les envies. Trop contenus ces rêves d’enfant. Bien sûr, ils reviennent toujours…  Ce que l’on fuit pour avoir une vie bien rangée finit toujours par nous rattraper. L’ennui d’une vie toute tracée. L’emploi du temps bien réglé. La création d’un faux bonheur construit autour du plus, avoir plus, toujours plus, et rentrer dans ces fausses « normes » familiales.  Hypocrisie sociétale. Une vie trop lisse…  Puis, arrive comme une grande inspiration après une apnée trop longue. On sort la tête de l’eau. Pourquoi je suis là moi ? Alors c’est la lutte. La lutte intérieure.  On se sent pas au bon endroit, ou pas au bon moment peut-être. En quête de sens, d’authenticité. Il faut commencer par se débarrasser de toutes ces couches superficielles, de toutes ces croyances, ne plus écouter ces autres. Pour s’écouter soi. Enfin. Pour de bon. Enfin commencer.
Comme une envie de profonde liberté. Ne plus se sentir à l’étroit. Oser l’aventure. Prendre des risques. Sortir de sa zone de confort qui est tellement confortable qu’elle en est devenue ennuyeuse.

S’ouvrir. Ici, ailleurs. Aider. Grandir. Faire grandir. Se trouver. Apprendre à se connaitre. Un réveil spirituel. Perturbant. Déstabilisant. Une lutte entre la raison et le cœur. La raison et le corps.

Se libérer de la culpabilité. Celle de ne pas répondre aux attentes. Aller vers la congruence. Au risque de décevoir. Ça commence par un peu d’égoïsme pour ensuite donner plus et donner mieux. Ça commence tout petit. Pour aller doucement dans la bonne direction. Se trouver soi. Et ça commence comme ça.
Introspection. Yoga. Marche. Méditation. Lecture.Voyage.

Ressentir. De l’air de l’air de l’air. Respirer. Crier. J’ai eu comme une envie de tout envoyer balader. Et de vous souhaiter une bonne année ! Je me suis raisonnée,  j’ai pris un billet pour le Costa Rica…

 

 

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply