Culture Dans ma tête

Jazz sous les pommiers, toute une histoire…

DSC_4694_opt

Il y a plus de 20 ans…
Un papa sonorisateur.
Des entrées confidentielles aux balances.
Des rencontres. Des dédicaces.
Anne Peeble, Beverly Jo Scott et bien d’autres…

Il y a 5 ans…
Un nouveau métier.
Autour de la communication du festival.
Une équipe.
Un binôme.
Des amitiés.
Des jours et des nuits.
Des kilomètres parcourus de salle en salle.
Balance, concert, interview, émission…
Puis une séparation pour d’autres horizons.

Chaque semaine de l’ascension.
J’ai rendez-vous avec toi !
Pour de nouvelles découvertes.
De l’émotion, toujours.

Cette année,
Too Many Zooz, un phénomène venu de New York
Pour une scène, qui je confirme, déménage.
Une rage de jouer, une certaine nonchalance.
Une vraie bombe d’énergie.

David Krakauer ancestral groove,
La générosité.
La qualité.
Un ensemble détonnant, fusionnant.

Pour finir,
Meshell Ndegeocello.
La beauté, la simplicité, la pureté.
Une voix sensible, sensuelle.
Un concert sans artifice.
Fermer les yeux, et se laisser enivrer.

Jazz sous les pommiers, ce n’est pas que du jazz…

DSC_4701_opt

V__5AEA

V__FE46

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Lili
    19 mai 2015 at 12 h 20 min

    ça fait une éternité que je n’ai pas été à Jazz sous les pommiers !

  • Leave a Reply